Menu

Première mission de formation et de sensibilisation le jeudi 18 octobre 2012 à Abengourou

La première étape de ces missions de sensibilisation et de formation réunissant environ 114 personnes, dont 99 hommes et 15 femmes, a permis aux acteurs de la commande publique de mieux cerner leur rôle et leur responsabilité dans le processus de passation des marchés publics ainsi que les missions de l’ANRMP.
Au cours de cette session bâtie autour du thème "La reconstruction de la Côte d'Ivoire par la bonne gouvernance dans les marchés publics", deux modules ont été développés :

  • Module I : Chaîne de passation des marchés publics et rôle des acteurs, développé par la Direction Régionale des marchés publics ;
  • Module II : Régulation des marchés publics et responsabilité des acteurs, développé par l’ANRMP.

Le public cible était constitué des acteurs issus de l’administration, du secteur privé et de la société civile en région.
Les deux modules ont été respectivement présentés par M. ZOUO Eric, Chargé d’études à la Direction régionale des marchés publics d’Abengourou et M. COULIBALY Non Karna, le Président de l’ANRMP.

A travers le thème 1, le représentant de la Direction régionale des Marchés publics d’Abengourou a défini la notion de marchés publics et déroulé ensuite la chaine de passation des marchés publics. Il a insisté sur le Champ d’application du Code des marchés publics, les types de marchés publics, les principes fondamentaux ainsi que le rôle des acteurs. 

Abordant le thème 2, le Président de l’ANRMP a présenté sa structure, sa composition ainsi que ses principales missions et attributions. Il a relevé que l’ANRMP est un Organe Spécial Indépendant créé par le décret 259-2009 portant code des marchés publics et constitué de manière tripartite et paritaire de 12 membres issus de l’Administration publique, de la société civile et du secteur privé. 

S’agissant des missions, il a expliqué que l’ANRMP définit les politiques en matière de marchés publics, de formation, de système d’information. Elle gère également les recours non juridictionnels (réclamations et plaintes nés à l’occasion de la passation, de l’exécution du contrôle et des règlements des marchés publics).

Selon le conférencier, l’ANRMP prononce également des sanctions pour violation de la réglementation des marchés publics en cas de fraude ou de corruption. Enfin, l’ANRMP conduit des audits indépendants de la passation et de l’exécution des marchés publics.

Au cours de son intervention le Président de l’ANRMP a mis en évidence le principe de bonne gouvernance qu’est l’obligation de rendre compte.

Le conférencier a également rassuré les acteurs des marchés publics de la région de l’Indénié-Djuablin sur le fait que l’ANRMP a été créée par l’Etat pour accompagner le développement de la Côte d’Ivoire à travers la promotion de la bonne gouvernance dans les marchés publics qui ne sont plus «un bois sacré».

L’ANRMP est au service de l’Etat, du citoyen et des opérateurs économiques. C’est la «maison commune» renchérit-il. 

En ce qui concerne les résultats de sa structure, M. COULIBALY Non Karna a dressé le bilan d’étape ci-après : 1098 acteurs formés, 38 décisions rendues dont 8 bien fondées portant sur un montant de plus 80 milliards de F CFA en jeu et 3 audits réalisés.

Pour conclure, le Président de l’ANRMP a invité les séminaristes à ne pas voir en l’ANRMP un censeur mais bien au plutôt un allié dans la bonne marche du système des marchés publics.

Contacts

(225) 22 40 00 40

(225) 22 40 00 44

info@anrmp.ci